LOG SNCP WEB
 

Syndicat national du caoutchouc et des polymères

Un organisme du CFCP

Histoire

Histoire : de l’objet de curiosité aux applications industrielles - quelques dates importantes de la saga du caoutchouc

L’histoire du caoutchouc est aussi riche et diverse que les propriétés du matériau.

Son cheminement conduit au fil des siècles du « nouveau monde » à l’Asie, de l’Asie aux pays Occidentaux.
 
Cette histoire se compose d’aventures scientifiques, industrielles, commerciales animées par des hommes qui vont vivre pleinement leur passion. Celles-ci donneront naissance à des entreprises mondialement reconnues.
 
XV – XVIIème siècle : les Européens observent en Amérique centrale et en Amérique du Sud, l’utilisation que font les populations indiennes du caoutchouc : balles, bottes, toiles enduites, bouteilles…Ce caoutchouc provient du latex issu de différentes plantes, dont l’hévéa.
 
1735-1745 : les Français Charles Marie de La Condamine et François Fresneauprocèdent à l’observation de l’usage que font les peuplades indiennes du caoutchouc en Amérique du sud ; le terme de caoutchouc est repris de l’expression indienne « cao » = bois, « tchu » qui pleure. Ces observations donneront lieu, à leur retour, à une communication scientifique à l’académie des sciences de Paris.
 
1770 : fabrication des premières gommes à effacer en Grande-Bretagne (Joseph Priestley)
Fin XVIIIème : utilisation de vernis de caoutchouc pur enduire les toiles des aérostats (Jacques Charles)
 
1819 : découverte du procédé de « mastication » (Thomas Hancok)
 
1823 : procédé de dissolution du caoutchouc dans un solvant et d’imperméabilisation des tissus ; confection des premiers imperméables (Charles Mackintosh)
 
1828 : création de la première entreprise de transformation de caoutchouc en France à la Plaine Saint Denis par Rattier et Guibal ; production de bretelles et jarretières à base de fils de caoutchouc
 
1830 : matelas en toile caoutchouté (Thomas Hancock)
 
1834 : bandages de roues en caoutchouc (Charles Diez)
 
1839 : mise au point de la vulcanisation par Charles Goodyear ; la suppression de la thermosensibilité et l’amélioration de l’élasticité du matériau sera le point de départ de la multiplication des applications à base de caoutchouc.
 
1851 : découverte du procédé de fabrication de l’ébonite (caoutchouc survulcanisé) ; fabrication d’articles de joaillerie, peignes, boutons, manches de couteau, isolateur électrique…
 
1863 : création de la chambre syndicale du caoutchouc, qui deviendra en 1884 le syndicat professionnel du caoutchouc, gutta-percha et des tissus élastiques, puis de nombreuses années plus tard le Syndicat national du caoutchouc et des polymères (SNCP)
 
1870 : apparition des premiers préservatifs à base de latex sur le marché
 
1876-1877 : Henry WICKAM exporte vers l’Angleterre 70 000 graines d’heveas brasiliensis en provenance des forêts amazoniennes. Seulement 4 % de ces graines germeront dans les jardins de Kew près de Londres puis seront transplantées, pour expérimentation à Ceylan. Ces jeunes hévéas seront à l’origine de l’hévéaculture asiatique.
 
1888 : John Boyd DUNLOP met au point le premier pneumatique vélo. Il réussit à combiner l’étanchéité et l’élasticité d’une enveloppe de caoutchouc avec l’élasticité d’un matelas d’air retenu « prisonnier ». Cette mise au point sera déterminante et révolutionnera les transports.
 
1892 - 1895 : pneumatique vélo, puis auto démontable (André et Edouard Michelin)
 
Début 20ème siècle : les premières plantations d’hévéa démarrent leur production et prennent rapidement le relai d’un système de cueillette basé sur la saignée des hévéas sauvages. En 1914, le caoutchouc de plantation assure près de 60 % de la récolte mondiale.
 
1909 : premier brevet pour la fabrication de caoutchouc artificiel en Allemagne (Fritz Hoffmann)
 
1914-1918 : fabrication de caoutchouc artificiel à partir de diméthyl butadiène
 
1931 : commercialisation du polychloroprène aux USA
 
1940 – 1945 : la route du caoutchouc est bloquée par les Japonais occupant le sud-est asiatique. Les Américains privés de leurs fournisseurs se lancent, à partir de 1943 dans la fabrication industrielle des caoutchoucs synthétiques à grande échelle. La production ne cessera de se développer tant quantitativement que qualitativement après guerre.
 
1946 : dépôt du brevet du pneumatique radial (Michelin)
 
Après guerre : début de la véritable ère industrielle des caoutchoucs synthétiques ; la pétrochimie va progressivement mettre au point des élastomères spéciaux et très spéciaux, capables de répondre aux exigences toujours plus contraignantes de l’industrie. Ces exigences portent notamment sur la nécessité, pour les caoutchoucs, de résister aux huiles, aux carburants, à l’ozone, à la lumière et à de très fortes amplitudes de température.
 
1955 : catalyseurs de Ziegler et Natta
 
1950 – 2008 : très forte croissance de la production automobile stimulant l’industrie du pneumatique et de la pièce technique en caoutchouc
 
1962 : apparition du premier élastomère thermoplastique : le polyuréthane thermoplastique
 
1997 : nouveaux procédés de polymérisation : métallocène phase gazeuse.
 
XXIème siècle : l’histoire extraordinaire du caoutchouc continue. Les volumes de matières premières utilisés n’ont jamais été aussi important et les produits fabriqués, aussi sophistiqués. 

2013 : Célébration des 150 ans du SNCP

 
 
Source : SNCP

Adhérez au SNCP

  • Plus de 100 adhérents
  • Promotion et défense des intérêts des entreprises
  • Des actions collectives au bénéfice de tous
  • Une équipe d’experts au service de votre entreprise
  • Conseils & Informations
  • Mise en réseau

Contact : info@lecaoutchouc.com

En savoir + :
Cliquer que l'une des icônes

Accès membres

Vos interlocuteurs

Direction Générale :
Christian CALECA
Directeur Social :
Jean-François MALIGNON
Responsable EHS :
Céline CRUSSON-RUBIO
Directeur Economie et Communication :
Bruno MURET